Projets de recherche

Projets
1er septembre 2016 - 31 août 2020
FADEL Formation à distance e-learning

L’objectif de ce projet de recherche porté par la TELUQ et financé dans le cadre du FRQSC, auquel l’Université Laval est associée, est d’étudier l’influence des caractéristiques personnelles des étudiants sur leur décision d’abandonner ou de persévérer dans les études universitaires en formation à distance ou hybride.

 

Trois objectifs principaux organisent cette recherche :

Objectif 1 : déterminer si les caractéristiques des étudiants ont une influence sur la persévérance en FADEL en 1er cycle.

Objectif 2 : déterminer, selon les étudiant.es, les intervenant.es et les professeur.es/équipes pédagogiques, comment les modes d’organisation pédagogique de la FADEL soutiennent la persévérance.

Objectif 3 : déterminer, selon les étudiant.es, les intervenant.es et les professeurs/équipes pédagogiques, comment les modes d’encadrement pédagogique de la FADEL soutiennent la persévérance.

Depuis le 1er juillet 2015
PERISCOPE

Le réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la SCOlarité: PErsévérance et réussite) vise l'interfécondation des perspectives de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRS) et veut encourager davantage de synergie entre les acteurs. Par acteurs, nous entendons élève/étudiant-e et enseignant-e, mais aussi administrateur-rice scolaire, agent-e de liaison, parent, professionnel-le, bénévole, chercheur-e.

 

Pour en savoir plus...

1er septembre 2015 - 1er décembre 2018
USIC@RE

La projet scientifique du projet Usic@re est d’analyser la contribution des TIC à la prévention de la fragilité et la coordination du « prendre soin » à partir d’une observation des pratiques numériques des individus considérés comme « vulnérables » en raison du vieillissement naturel et d’une maladie chronique (cancer ou diabète).

 

Conduite auprès d’une population âgée de 65 à 80 ans, vivant dans différents milieux de vie et territoires (rural et urbain), atteinte d’une maladie chronique (diabète/cancer), la recherche Usic@re porte sur l’analyse des usages et non-usages de dispositifs numériques d’information et de communication comme contributeurs à la préservation de leur autonomie et à leur maintien à domicile selon une l’approche singulière du care. Au-delà d’une simple analyse de l’interaction avec des services numériques dédiés, la finalité est d’étudier en quoi et comment ces pratiques participent au développement de capacités chez cette population à se prendre en charge par une meilleure connaissance de leur pathologie, à une reconfiguration des relations et des postures sujet/tiers (patient/médecin, senior/entourage). Nous étudierons selon une approche pluridisciplinaire les contextes et caractéristiques intrinsèques et extrinsèques de fragilité et de vulnérabilité de cette population liés à leurs pathologies et leurs compétences numériques. Les résultats éclaireront de manière opérationnelle les questions de prévention de la fragilité de personnes vulnérables et de coordination des actions du care.

1er octobre 2008 - 11 juillet 2015
RAUDIN (Recherche Aquitaine sur les Usages des DIspositifs Numériques)

RAUDIN - Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIspositifs Numériques - est un projet initialement proposé dans le cadre du contrat d’objectif déposé par la Région Aquitaine et l’État auprès de la Commission européenne, (Programme FEDER 2007-2013), complété par une seconde phase de financement (2012-2015) alloué par le Conseil Régional d’Aquitaine.

 

De 2008 à 2012, le projet RAUDIN, fort de ses 28 enseignants-chercheurs, 18 Ingénieurs d’études, et 5 doctorants, visait à fédérer des compétences de recherche dans le champ des usages des TIC pour mettre en place des projets de recherche-action en réponse à des problématiques identifiées par les acteurs que sont les praticiens, et des projets de recherche transversaux visant à analyser ces dynamiques d’appropriation selon certaines dimensions. Ses objectifs étaient de :

 

 

  • répondre à des problématiques concrètes et reconnues pour leur pertinence en cohérence avec des problématiques d’acteurs territoriaux;
  • produire des préconisations concrètes pour l’action, tout en conservant pleinement l’objectif premier de production de connaissances;
  • développer des approches pluridisciplinaires afin de prendre en compte la complexité des objets d’études;
  • participer à une dynamique plus globale de recherche dans le champ de l’appropriation des dispositifs et services numériques.

 

Au cours de la période 2012-2015, les objectifs ont évolué vers une structuration en deux axes complémentaires :

  • Axe I : Développement des activités de recherche sur les trajectoires d’usages numériques et leurs indicateurs dans des secteurs spécifiques tels que la santé, la culture et les services numériques de proximité.
  • Axe II : Accompagnement au développement de la qualité des services numériques par la mobilisation de l’expertise acquise au sein des laboratoires de recherche aquitains.

 

Pour en svoir plus 

http://raudin.u-bordeaux3.fr/