29 août 2017

Ils ne savent pas qu'ils intimident

photo journal de Montréal, Dominique scali

Caroline Levasseur, nouvelle chercheure postdoctorale à la Chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif, fait le constat dans sa thèse de doctorat en psychopédagogie que les adolescentes et adolescents sont sensibilisés au phénomène d'intimidation sans pourtant réaliser qu'ils y contribuent.

 

« Les jeunes savent c’est quoi l’intimidation. Ils savent que c’est mal, mais quand ils en font eux-mêmes, ils n’ont pas l’impression que c’est de l’intimidation », explique Caroline Levasseur.

 

Pour en savoir plus, consultez l'article publié dans le Journal de Québec du 28 août 2017.

 

Dans le cadre de son stage postdoctoral à la Chaire, Mme Levasseur ménera notamment un projet sur la divulgation formelle de victimisation par les pairs : relation avec le climat, les pratiques et la prévalence de violence dans les écoles secondaires.