Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES)

Thérèse Laferrière
Directrice
Thérèse Laferrière

Le programme de recherche du CRIRES porte sur l’étude de la réussite scolaire et éducative. L’objectif central du programme de recherche est de comprendre les effets des politiques, des programmes, de l’organisation scolaire, du leadership pédagogique et des pratiques d’intervention à l’intérieur et hors de la classe, des usages du numérique et du travail en collaboration. Les facteurs individuels de la réussite scolaire sont pris en considération tout comme les facteurs familiaux et sociaux. Guidé par sa connaissance du potentiel de développement et de protection offert par l’environnement scolaire, le CRIRES effectue, avec les milieux scolaires, des recherches collaboratives permettant d’expérimenter et d’évaluer l’efficacité de différentes interventions innovantes. Le laboratoire du CRIRES c’est donc soit la classe, soit l’école.

 

C’est dire que le CRIRES oriente son champ de recherche sur les facteurs scolaires à améliorer, soit vers les solutions à mettre en oeuvre, au premier chef par le personnel scolaire, mais aussi par les autres acteurs sociaux qui y interviennent pour augmenter la persévérance et la réussite scolaires. Ainsi, deux axes centrés sur les pratiques innovantes, soit les pratiques à proximité de l’élève et les modes d’organisation de la scolarisation ont été adoptés en 2005 et continuent de s’avérer des plus pertinents.

 

Axe 1 - Pratiques proximales et réussite scolaire

 

L’axe 1 vise l’étude de l’influence de pratiques didacticopédagogiques et d’interventions psychosociales sur la réussite scolaire. Ces pratiques impliquent une interaction directe (proximale) entre un ou des agents éducateurs et un ou des apprenantes et apprenants dans différents contextes. Les chercheures et chercheurs examinent l’effet des pratiques proximales sur la relation entre les facteurs personnels et environnementaux (sociaux) et les risques d’échec ou d’abandon scolaires. Par l’intermédiaire de recherches fondamentales et appliquées, ils examinent des profils d’élèves et effectuent des analyses de pratiques didacticopédagogiques et d’interventions psychosociales dans le but de cibler les pratiques proximales les plus efficaces au regard de la persévérance et de la réussite scolaires. Les concepts-clés de « rapport au savoir », « rapport à l’école », « sensibilités liées à la tâche », « rapport à l'environnement et au milieu » et « appropriation de pratiques » guident les analyses de l’équipe qui étudie l’échec, la persévérance et la réussite dans différentes matières scolaires.

 

Axe 2 - Modes d’organisation de la scolarisation et réussite scolaire

 

L’axe 2 vise l’étude de l’impact des différents modes d’organisation des classes, des programmes et des services sur la réussite scolaire. Ce sont des pratiques plus distales de l’élève, mais ciblées afin d’en examiner l’efficacité et les effets sur la relation entre les facteurs personnels et environnementaux (sociaux) de la réussite scolaire des élèves, entre autres, ceux ayant des besoins particuliers. Les chercheures et chercheurs de cet axe se penchent plus précisément sur six modes d’organisation de la scolarisation :

 

  1. l’inclusion scolaire;
  2. l’intégration scolaire;
  3. les classes spéciales;
  4. les projets pédagogiques particuliers;
  5. les filières de retour à l’école;
  6. les classes et les écoles en réseau.

Le CRIRES compte deux communautés d’apprenants (recherche et intervention) au sein desquelles les étudiantes et étudiants jouent un rôle clé : la CREÉ (Communauté de recherche et d’entraide en éducation) et le TACT (TéléApprentissage Commu-nautaire et Transformatif).

 

En 2015, le CRIRES devient un acteur-clé du réseau PÉRISCOPE (Plateforme d’Échange, de Recherche et d’Intervention sur la SCOlarité : Persévérance Et Réussite). Entre autres, son Observatoire international de la réussite scolaire (OIRS) connaît une mise à jour majeure. La mission de l’OIRS comporte deux volets :

 

  1. Documenter la réussite scolaire sur le plan des connaissances scientifiques ainsi que des pratiques éprouvées;
  2. Devenir un lieu virtuel international de diffusion de ces connaissances et pratiques et un lieu d’échange en matière de réussite scolaire.
     

L’OIRS assure une veille documentaire sur plusieurs thèmes liés à la réussite scolaire et diffuse les résultats de cette veille documentaire sur son site Internet.