6 juin 2024

Recherche – Audrey Bélanger propose un moyen de soutenir le développement des compétences en lecture chez les élèves du secondaire



Par sa seule désignation générique, le roman historique invite à un travail interdisciplinaire propice à la poursuite de finalités critiques et citoyennes. Or, à ce jour, le potentiel d’une lecture à la fois littéraire et historienne ne semble pas s’actualiser dans les pratiques enseignantes en raison d’un accompagnement didactique inadapté et d’un manque de ressources. Les choses pourraient s’améliorer cependant grâce à l’aide d’un guide flexible virtuel pouvant soutenir l’apprentissage. C’est ce que souhaite démontrer la professeure adjointe Audrey Bélanger dans le cadre de travaux appuyés par le Fonds de recherche du Québec.

 

Ce dispositif didactique, développé dans le cadre de sa thèse doctorale, et dont la faisabilité et la solidité théorique ont été validées, pourrait servir à aplanir ces difficultés identifiées par une recension des écrits. Ce dispositif, conçu sous la forme d’un outil web, vise à soutenir l’élaboration d’une situation d’apprentissage interdisciplinaire propice à une réflexion critique et citoyenne au moyen de la lecture d’un roman historique évoquant l’Holocauste.

 

Objectif général
Mettre à l’essai le dispositif auprès d’équipes enseignantes du secondaire pour en déterminer l’utilité et la valeur d’usage.

 

Sous-objectifs
1. Décrire les éléments facilitateurs et les facteurs limitatifs liés à la mise en œuvre du dispositif en contexte réel d’utilisation.

 

2. Documenter l’utilité et la valeur d’usage du dispositif pour soutenir l’élaboration d’une situation d’apprentissage interdisciplinaire en lecture dans des finalités critiques et citoyennes.

 

Soutenir le développement des compétences en lecture pour susciter la réflexion

Les résultats issus de la recherche contribueront au développement d’un dispositif innovant, mais aussi à enrichir la discussion scientifique sur la complémentarité et les spécificités des disciplines français et histoire en créant un espace décloisonné et non hiérarchique propice aux échanges.

 

L’usage du roman historique offre le potentiel de décloisonner l’enseignement et l’apprentissage et de (re) donner le goût des livres et de l’histoire aux élèves. Ce projet permettra aussi de nourrir la réflexion sur un thème complexe et sensible, souvent étudié au secondaire, l’Holocauste. Pour les élèves, ce sera l’occasion de cultiver leur empathie et leur désir de mieux comprendre diverses manifestations du racisme en suscitant, par la rencontre avec divers personnages, des questionnements sur les relations de pouvoir intergroupes.

 

Des questionnements rejoignant d’ailleurs des enjeux mondiaux et actuels en éducation, et pour lesquels le développement de la lecture constitue l’une des pistes d’action à considérer.

 

LA SUBVENTION EN BREF

Chercheuse principale : Audrey Bélanger, professeure adjointe

Organisme : Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC)

Programme : Soutien à la recherche pour la relève professorale

Projet intitulé : Développer la lecture littéraire et la pensée historienne dans des finalités critiques et citoyennes au moyen d'un roman historique évoquant l'Holocauste

Montant : 44 521 $

Durée : 3 ans