Le laboratoire de recherche sur le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités (LADPA) regroupe une équipe de chercheurs universitaires dont les travaux sont consacrés en tout ou en partie à l'étude du phénomène du développement du pouvoir d'agir des personnes et des collectivités (DPA), des modalités de sa transposition dans les pratiques sociales et éducatives et de ses manifestations empiriques.

 

Mis sur pied il y a une dizaine d'années, le LADPA est intégré au sein du centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT) de l’Université Laval à Québec. 12 chercheurs-étudiants (1 en stage post-doctoral, 5 au doctorat et 6 à la maîtrise) y réalisent actuellement leurs travaux de recherche. Depuis sa création, le LADPA est dirigé par le professeur Yann Le Bossé.

 

Par ailleurs, plusieurs chercheurs collaborent plus ou moins directement au développement de laboratoire. Il s'agit des professeurs Bruno Bourassa,

Geneviève Fournier, Chantal Leclerc et Louise St-Arnaud du département des fondements et pratiques en éducation de l'Université Laval ainsi que des professeures Louise Lemay du département de service social de l'Université de Sherbrooke et Geneviève Lessard de l'école de service social de l'Université Laval.