Rendez-vous du CRIEVAT : Orientation scolaire et professionnelle en milieu minoritaire francophone : acculturation ou assimilation?
Date : 3 mars 2017 de 12:00 à 13:30
Lieu : Local 182, Pavillon des Sciences de l'éducation

Conférencier

 

André SAMSON

 

Professeur d'orientation scolaire et professionnelle à la Faculté d'éducation de l'Université d'Ottawa 

Chercheur au Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT)

 

 

 

Cet évènement est gratuit et ouvert au public!

 

APPORTEZ VOTRE LUNCH!

 

 

Résumé :

 

L’avenir et la vitalité de la francophonie canadienne dépendent largement du dynamisme de son réseau d’institutions d’enseignement. Or ce dynamisme et cette vitalité sont menacés par l’attraction exercée par les écoles, les collèges ou les universités de langue anglaise sur la population étudiante de langue française. Les transitions scolaires sont trop souvent le lieu d’affaiblissement des communautés francophones. En effet, lors de ces périodes de transition plus de 50 % des jeunes décident de poursuivre leurs études en anglais.

 

Plusieurs facteurs expliquent cette désaffection. Parmi ceux-ci, notons le sentiment d’incompétence en français, l’éloignement géographique des écoles, collèges ou universités de langue française, la pauvreté de l’offre des programmes enseignés en français ou tout simplement le désir de faciliter l’insertion professionnelle au sein d’un marché du travail massivement anglo-saxon. Dans ce contexte, quel est le rôle de l’orientation scolaire et professionnelle? Ce rôle doit-il se limiter à accompagner les élèves à un choix de formations, de programmes d’études ou de carrières? Ou bien, l’orientation scolaire et professionnelle doit-elle prendre en compte la question linguistique et le développement de la francophonie canadienne?

 

La recherche semble démontrer que l’acculturation des jeunes de la francophonie canadienne est de loin préférable à leur assimilation pure et simple à la majorité anglo-saxonne. En d’autres termes, le développement d’une identité linguistique forte, l’attachement à la langue française et à sa communauté constituent autant de facteurs qui favorisent l’insertion sur le marché du travail. En ce sens, l’orientation scolaire et professionnelle peut jouer un rôle particulièrement important dans le développement des communautés francophones vivant en contexte mioritaire.