9 avril 2018

Appel à communications Journée scientifique sur les savoirs en Afrique et au Moyen-Orient 2 mai 2018

Dans le cadre des activités de son axe 4 - Création et transmission des savoirs, le Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) organise une première journée scientifique sur les savoirs en Afrique et au Moyen-Orient.

Matières premières immatérielles essentielles à la constitution de la civilisation humaine, les savoirs semblent avoir été de tout temps au cœur des progrès des sociétés. La systématisation de leurs productions et de leurs applications a profondément influencé la structuration du monde et ouvert la voie à des utilisations instrumentalisées. Un nouvel intérêt pour le savoir est apparu au tournant du 20e siècle avec les progrès en matière de technologies de l’information et de la communication et également avec l’hégémonie de l’idéologie néo-libérale et de ses conceptions du savoir, de son contrôle et de a transformation. Ces évolutions ont fait de savoir un enjeu stratégique interpellant à la fois les acteurs des sphères publique et privée de la société. Le savoir, vu alors comme une matière première, a bouleversé les rapports entre les acteurs individuels comme institutionnels sur la base de leur capacité à le produire, à le conserver et à le transmettre sous différentes formes.

À titre indicatif, les thématiques ci-dessous pourraient être explorées dans les communications sollicitées :

-       Savoirs, création et transmission

-       Recherche, innovation et développement

-       Éducation

-       Le rapport au savoir

-       Inégalités et injustices cognitives

Cette première journée scientifique a pour objectif de cerner les contours théoriques, épistémologiques et pratiques du concept de savoir ainsi que d’un certain nombre d’autres qui lui sont affiliés tels que la connaissance, l’économie du savoir et/ de la connaissance. Les échanges seront organisés en deux demi-journées. En matinée, les interventions viseront à clarifier les enjeux de nature plus théorique, tandis que l’après-midi sera consacré à la discussion des contributions empiriques permettant la saisie des différents usages et représentations contextualisés du concept.  

D’environ 250 mots et accompagnées de courtes biographies, les propositions de communication doivent être soumises, avant le 8 avril 2018, à l’adresse suivante (sylvette.bahire.1@ulaval.ca).

Le comité organisateur :

Sylvette Bahiré et Abdoulaye Anne

Florence Piron