La méthodologie de l'évaluation des compétences

Thème 11 :   Les contrôles de qualité

 
LA PERFORMANCE OBSERVÉE EST-ELLE REPRÉSENTATIVE ?.- Dans une approche par compétences, le jugement occupe une place prépondérante. Il est donc important de s'assurer que les situations de compétence sont appropriées et que les outils de jugement sont adéquats et bien utilisés. En bref, il faut viser à ce que les élèves soient traités avec
justice et équité. Dans un premier temps, il s'agit de bien saisir l'importance de cet aspect de l'évaluation. Un premier aspect d'ordre opérationnel vise la représentativité de la performance observée. Cette performance reflète-elle ce que l'élève aurait pu accomplir avec plusieurs situations d'évaluation de même nature, avec plusieurs personnes juges et à divers moments retenus pour l'observation ?

lecture :

     L'introduction au chapitre 9 et la section 9.1 (de 9.1.1 à 9.1.3 inclusivement).

évaluation formative :

     Exercice 10a


REMARQUE IMPORTANTE:   Le traitement des contrôles de qualité nécessiterait à lui seul un cours complet. Seuls quelques aspects ont été retenus et il revient à chaque étudiant et étudiante de poursuivre davantage selon ses intérêts.


LA CONCORDANCE ENTRE PERSONNES JUGES.-  La subjectivité est un aspect important à surveiller. S'il fallait que l'appréciation d'un élève ne soit pas la même d'un enseignant à un autre il y aurait alors lieu de douter de la qualité de la démarche d'évaluation. Il y aurait plusieurs cas à surveiller de près; seul le degré de concordance entre plusieurs personnes juges sera exploré dans ce cours.

lecture :

••La section 9.2 dont la sous section 9.2.1 avec les tableaux 9.1, 9.2, 9.3 et 9.4 et les explications qui s'y rapportent dans le texte (pages 243-245).
••La sous section 9.2.2 (pages 246-248)
••La sous section 9.3.1 (pages 253-255)

évaluation formative :

   Exercice 10b



LA VALIDITÉ.-  La validité s'applique autant aux situations de compétence qu'aux outils de jugement et à leur utilisation par les enseignants et les enseignantes. C'est toute la démarche qui peut être vérifiée du point de vue de ce que l'on est sensé inférer. Une tâche avec trop de sous-questions peut être invalide pour ce qui est d'inférer une compétence. Un outil de jugement composé de critères non pertinents peut être tout aussi invalide. Pour l'instant, l'appréciation de la validité relève de procédés purement qualitatif

lecture :

Le début de la section 9.5, les sous sections qui s'y rattachent (de 9.5.1 à 9.5.3 ---- 9.5.4 exclue) et le tableau 9.11, page 268.

évaluation formative :

     Exercice 10c