Lucie DeBlois a obtenu un baccalauréat en orthopédagogie à l’université de Sherbrooke. À la suite d’un travail de plus 10 ans comme orthopédagogue dans différentes commissions scolaires de la province de Québec, elle a complété une maîtrise, puis un doctorat en didactique des mathématiques à l’Université Laval. Elle a ensuite travaillé comme chercheure et professeure à l’université du Québec à Rimouski en 1993, puis à l’Université Laval  à partir de 1995. Actuellement professeure titulaire au département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage, les champs d’expertise de madame DeBlois couvrent le développement de la compréhension chez les élèves du primaire et du secondaire en mathématiques, la formation continue des enseignants et la formation initiale au primaire et au secondaire. Son implication au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) l’a  amené à développer une expertise à l’égard des composantes de la réussite scolaire. Depuis 1995, plusieurs recherches subventionnés sur les thèmes de la modélisation des activités cognitives des élèves et la transformation des pratiques enseignantes ont permis la publication de plus de 60 articles et d’autant de communications dans des colloques et des congrès nationaux et internationaux.

 

Domaines d’expertises

Des recherches réalisées en collaboration avec des partenaires du milieu scolaire portent sur la transformation des pratiques d’enseignants dans les classes et l’apprentissage mathématique des élèves. Des pistes se dégagent pour réaliser des formations en milieu scolaire : nécessité de grouper les enseignants, d’élaborer conjointement des modèles pour encadrer l’intervention, d'expérimenter pour évaluer l’impact du modèle ou pour le modifier. Ces résultats ne peuvent être généralisés pour la formation des futurs enseignants puisque ces derniers n’ont pas une expérience d'enseignant. Ainsi, des recherches visant à étudier les écarts entre les planifications et les réalisations des stagiaires de mathématiques en classe a conduit à considérer ces écarts comme des adaptations jugés nécessaires par les stagiaires et à identifier quatre formes d'adaptations. Des travaux devront se poursuivre pour documenter l'apport de ces résultats sur la supervision des stagiaires. De nouvelles recherches visent actuellement à documenter l’influence du contrat didactique pour interpréter les troubles de comportements des élèves. Enfin, des travaux réalisés avec une équipe du CRIRES ont permis d’utiliser les notions de capital social, de capital humain et de résilience pour élaborer un modèle théorique qui organise les relations entre différents facteurs ayant une influence sur la réussite scolaire.


Faculté des sciences de l'éducation
Département d'études sur l'enseignement et l'apprentissage

Pavillon des Sciences de l'éducation, local 1222
Québec (Québec)  G1V 0A6
418 656-2131 #3727
Télécopieur : 418 656-2905
Lucie.Deblois@fse.ulaval.ca
www.fse.ulaval.ca/ldeblois/