20 juin 2017

Le co-enseignement et ses bienfaits, selon Philippe Tremblay

Le co-enseignement a des bienfaits sur la réussite des élèves rapporte Philippe Tremblay, professeur agrégé à la Faculté des sciences de l'éducation, à la lumière d'études réalisées au cours des années 2000 qui montrent que les élèves qui ont des difficultés d’apprentissage avaient eu de meilleurs résultats dans un contexte de co-enseignement que dans une classe normale.

 

À l'école Le Sablier de Saint-Amable, deux enseignantes ont fusionné leurs groupes de manière à ne former qu'une seule classe. Le co-enseignement leur permet, par exemple, de faire une simulation de débat et de multiplier les activités dans une même période. Dans une classe normale, si un élève a besoin d’être pris à part, les autres élèves sont laissés à eux-mêmes.

 

Pour en savoir plus sur ce modèle en voie de se répandre, consultez l'article du Journal de Québec du lundi 19 juin 2017.